Paparazzi et webmaster

Ma première moto était une Zündapp KS50, j’avais 16 ans et à l’époque on avait droit à une moto bridée à 40km/h.
Je n’ai pas oublié le jour où, deux motards de la police de Namur m’ont demandé de les suivre jusqu’au commissariat. Là, ma moto est passée sur les rouleaux… verdict 110 km/h ! Elle allait bien cette moto ;-)

Ensuite, j’ai eu une Yamaha XS1100, achetée d’occasion et pas une bonne affaire, elle était toujours en panne, obligé de la pousser pour démarrer, toujours bien aidé par un voisin !

Puis j’ai entendu parler d’un gars sympa qui importait des Harley du côté de Charleroi, il a repris la Yamaha et j’ai acheté un Sporster 883, entièrement préparé et customisée.
Je faisais partie d’un groupe de motards et j’étais souvent le seul en Harley, pas évident de les suivre mais c’est une bonne école. J’ai revendu le Sporster et pendant un long moment je n’ai plus eu de moto personnelle mais je louais régulièrement des BMW, ce qui m’a permis de découvrir à peu près toute la gamme.
J’ai alors racheté la GS1100 d’un ami, formidable machine mais un peu haute pour un petit comme moi ;-)

Puis je suis venu m’installé en ville et j’ai trouvé plus pratique de rouler en Vespa, j’avais opté pour une très belle Vespa GT300 noire et puis un jour, alors que je remontais une file, une dame a décidé de faire demi-tour sans prévenir et je me suis retrouvé à l’hôpital.

A nouveau une période de quelques années sans moto et puis alors que je déambulais dans les allées du salon auto-moto, je suis tombé sur le stand Indian… mes yeux se sont écarquillés à la vue des belles américaines. Je me suis assis sur une Scout, les pieds bien à plat, je me suis dit « voilà ce qu’il me faut ». Lors des portes ouvertes chez le concessionnaire, j’ai essayé la Scout et je l’ai achetée (celle sur laquelle j’avais fait le test), elle avait 2000 kms et un an plus tard, elle en totalise aujourd’hui 12 000. Je rêve d’une Springfield ou d’une Chief…

Etant photographe et passionné, quand on m’a proposé le rôle de « paparazzi » au sein de IMRG, j’ai accepté et tant qu’à faire j’ai aussi endossé la casquette de webmaster. Je suis également prof de taiji quan et de qi gong.

Au plaisir de vous croiser sur la route…